Compacts 24 x 36
Présentation Bricophoto   Galerie La collection Liens A vendre

De Zeiss à Yashica par la route de l'est: 60 ans d'appareils photos

 Appareils 24 X 36 compacts:
les meilleurs et les pires

 

 

Les forces en présence

 

Les appareils retenus devaient répondre au cahier des charges suivant:

  • livrer des négatifs au format 24 X 36 mm;
  • Etre "pocketables" : objectif rentrant ou en tous cas pas saillant,
  • Etre pourvus d'un système de mesure de la lumière  (eu égard à son âge respectable, le Zeiss a obtenu une dérogation...)

  

 

Marque

Modèle

Année

objectif

Ouverture

Focale

Vitesses

Volume (cc)

Poids (gr)
(sans pile) 

Balda

CE 35 *

1983

Baldanon

1:2,8

38 mm

1 s-500e

211

156

Kiev

35A

1985

Korsar

1:2,8

35 mm

4 s-500e

215

178

Lomo

LC-A

1983

Minitar

1:2,8

32 mm

4 s-500e

305

242

Minox

35 GT

1981

Minotar

1:2,8

35 mm

30 s-500e

197

192

Minox

35 ML

1985

Minotar

1:2,8

35 mm

30 s-500e

203

170

Olympus

XA 2**

1980

D-Zuiko

1:3,5

35 mm

10 s-500e

270

208

Ricoh

FF1

1978

Rikenon

1:2,8

35 mm

2 s-500e

254

226

Rollei

35

1966

Tessar

1:3,5

40 mm

B, 1/2s-500e

273

362

Zeiss Ikon

Ikonta 35

1947

Xenar***

1:2,8

45 mm

1 s-500e

370

480

* Egalement vendue entre autres sous la marque Voigtländer Vito....
** L'Olympus XA3 diffère uniquement par la présence d'un détecteur de code DX
*** Il existe une variante équipée en Zeiss Tessar

Notes préliminaires:

Le Zeiss Ikonta 35 ne joue objectivement pas dans la même pièce: ce (fringant !) sexagénaire rend des points à ses (relativement plus) jeunes challengers sur la plupart des aspects. Il m'a toutefois semblé intéressant de confronter ces deux générations.

Les plus attentifs d'entre vous (!) auront remarqué  que le Lomo et le Rollei présentent un aspect inhabituel: leur revêtement noir d'origine a laissé la place à des habillages provenant de l'excellent fournisseur Aki Asahi (voir la page des liens).  Non sans peine en ce qui concerne le Lomo: s'il y a une chose solide dans cet appareil, c'est bien la colle!

Ergonomie générale

Un appareil compact tient dans la poche... encore faut-il qu'il tienne dans les mains, pas forcément de mignonnes mimines... ! 

Chargement

Dos sur charnière sur tous les appareils à l'exception des Minox, du Kiev et du Rollei dont le dos s'élève complètement pour l'introduction et la récupération de la pellicule: rien de bien déroutant pour les habitués du 24 X 36.

Avancement

Deux systèmes : molette ou levier. Avantage aux Ricoh et Balda, avec leur levier bien disposé; accessit au Rollei, avec levier au pouce gauche (?); ma préférence ensuite aux molettes des Lomo et Olympus; en fin de classement le levier des Minox & Kiev qu'il faut actionner à deux reprises pour avancer d'une vue. Insolite: le Zeiss avec molette sur la semelle. Pour tous ces appareils, l'armement est couplé à l'avancement... sauf pour le Zeiss qui doit être armé indépendament.

 

 

Levier à double course sur les Minox

 

Molette d'avancement du XA

 

 

 

Levier à course unique du Ricoh

 

Molette d'avancement du Zeiss, non couplée à l'armement

 

Déclenchement

Le "pad" rouge de l'Olympus est efficace aux basses vitesses pour éviter le bougé. Les autres se valent... sauf le Zeiss où il faut chercher à tâtons le levier à proximité de l'objectif. Pas de possibilité d'utiliser un déclencheur souple sur l'Olympus et le Lomo.

 

Le "pad" de l'Olympus

 

En haut à gauche, le levier du déclencheur du Zeiss, l'autre levier étant celui de l'armement

 

 

Les piles

Sans piles, les appareils compacts ne sont le plus souvent qu'un amas de verre, de plastique et de métal.

Un seul  s'en passe totalement: le Zeiss Ikonta.

Le Rollei n'en a besoin que pour sa cellule, et c'est heureux car ici aussi Rollei a été mal inspiré, et a logé la pile à un endroit qui implique de décharger la pellicule pour procéder au remplacement.

Tous les autres appareils présentés sont inopérants en l'absence de piles. Attention, ne vous fiez pas à un "clic" de bonne augure lorsque vous appuyez sur le déclencheur: l'obturateur ne fonctionne pas !

Certains appareils sont conçus pour fonctionner avec  plusieurs SR 44: Olympus XA, Ricoh, Balda, Lomo...bingo! Pas chères, bien référencées: un souci de moins. Le Minox 35 ML accepte la non moins courante PX 28 L. Il n'en est pas de même pour le Minox 35 GT (ou son clone le Kiev 35), qui fait  appel à la PX 27 plus confidentielle (et donc chère!), mais qui supporte sans broncher 4 piles Sr 44 empilées si possible avec un adaptateur "maison": http://dirapon.be/batteries.htm

Pour donner vie au pose-mètre du Rollei, il vous faudra une pile PX 625, ou un adaptateur pour utilser une SR44: http://dirapon.be/batteries.htm

 

Sur le Rollei, la pile n'est accessible qu'après
avoir déchargé la cartouche de film...

Minox 35 ML:   le boitier légèrement modifié
par rapport au GT, accueille une  pile PX 28L

 

Visée

Porteur de lunettes, je suis particulièrement attentif à cet aspect. Mieux qu'un long discours, ce petit tableau:

Marque et modèle

Confort de visée

Indication pile

Indication distance

Indication expo.

Indication flash requis

Balda CE 35

++

led

oui

non

led

Kiev 35A

++

aiguille + touche

non

aiguille

zone hachurée

Lomo LC-A

+

led

oui

non

led

Minox 35 GT

++

aiguille + touche

non

aiguille

zone hachurée

Minox 35 ML

++

led

non

led

led

Olympus XA 2

++

led

non

non

led

Ricoh FF1

+

led

non

non

led

Rollei 35

+

non

non

non

non

Zeiss Ikon Ikonta 35

-

sans objet

non

non

non

 

 

Mise au point

La mise au point se fait sans assistance: pifomètre requis! Dans ces conditions, il est prudent de sélectionner une valeur de diaphragme élevée (soit un diapragme fermé...), de l'ordre de  f:8 à f:11pour obtenir une profondeur de champ permettant de s'assurer une marge de netteté suffisante. A ce jeu, les focales courtes (35 mm et moins) qui équipent la majorité de ces appareils sont plus "confortables", le Balda (38 mm), le Rollei (40 mm) et surtout le 45 mm du Zeiss exigent un réglage plus pointu.

Important au vu ce qui précède: une échelle indiquant la profondeur de champ. Rollei, Minox, Kiev et Zeiss en sont équipés, tous les autres en font malencontreusement l'impasse.

Ce réglage s'effectue dans la plupart des cas par l'intermédiaire d'une bague, qui est prolongée par un levier sur le Lomo. Sur l'Olympus, ce réglage s'effectue par un insolite curseur vertical.

 

 

Echelle de profondeur de champ sur le Minox:
plus qu'utile...

Le curseur de mise au point de l'Olympus,
avec les traditionnels symboles.

 

 

Réglage de l'exposition

 Le Balda et l'Olympus ne fonctionnent qu'en mode automatique: rien à régler en ce qui les concerne.

Le Minox 35 GT et le Kiev sont "priorité ouverture" : une fois l'ouverture choisie par l'utilisateur, l'exposition est déterminée par l'appareil. La bague qui commande le diaphragme est relativement facile à actionner.

Le Minox 35 ML et le Ricoh ont un mode priorité ouverture, plus un mode "programme" ou tout automatique. Pour le Minox 35 ML, l'ergonomie est similaire au 35 GT; en ce qui concerne le Ricoh, la bague n'offre pratiquement pas de prise et est particulièrement mal conçue.

Ne vous fiez pas aux apparences: le Lomo diffère des deux appareils ci-dessus. Le mode Auto (A) est bien présent, mais sur les autres positions du levier correspondant à des ouvertures du diaphragme, l'obturateur est invariablement calé sur le 60e.

Le Zeiss ne déroutera pas les utilisateurs d'appareils de cette génération: deux bagues sur l'objectif pour vitesses et diaphragmes.

Le Rollei se distingue aussi sur ce plan: deux molettes en façade: à gauche les vitesses et à droite les ouvertures. Au moins les utilisateurs de Rolleiflex, habitués à lire tous les paramètres de prise de vue par le haut du boitier, ne seront pas dépaysés. Pour les autres, peu d'avantages de cette originalité.

Rollei: tous les paramètres de prise de vue
sont lisibles d'en haut.

Le curseur du Lomo: A pour Auto,
60e sur les autres positions

Photos au flash

Si vous pratiquez régulièrement la photo au flash, fuyez comme la peste les deux appareils qui n'acceptent que leur flash dédié: Olympus et surtout Balda, pour lequel il est impossible de trouver un flash en état de marche.

Les autres appareils ont une griffe avec contact synchro (sauf le Zeiss qui ne possède pas de synchro flash) acceptant tout flash électronique.

Minox propose des flashes dédiés, esthétiquement parfaits, souvent fonctionnels mais un peu faiblards.

Le Rollei a une griffe située sous la semelle: en flash direct pourquoi pas, en indirect à réserver aux contorsionnistes.

Tant qu'à faire dans le "fun", le Lomo s'agrémente volontiers d'un flash estampillé lomography.com, à condition d'être capable de modifier l'ouverture de l'appareil en fonction de la sensibilité du film et de la distance du sujet, et de n'y investir que sa valeur d'usage: une petite poignée d'euros...

Pour le reste, un bon  flash électronique compact lui aussi si possible, avec un mode auto, fera parfaitement l'affaire.

 

 

 

Minox GT et son flash FC 35.
Attention: il ne s'adapte pas au ML.

 

Olympus et les flashes dédiés A11 et A16 

 

 

 

Griffe porte-flash sur le Rollei

 

Lomo, quand tu nous tiens: le gadget vendu
par lomography.com

 

Qualités optiques

Nous abordons ici un aspect où la subjectivité prend une part telle que je n'irai pas plus loin que des considérations d'ordre très général, d'autant plus que je ne sais pratiquement rien du passé sans doute parfois tumultueux de mes pensionnaires.

  • L'excellente  réputation du Minotar (Minox) n'est pas usurpée: très bons résultats à tous points de vue (!).
  • Le Corsar du Kiev n'est pas loin  du Minotar.
  • Idem pour le réputé Tessar qui équipe le Rollei.
  • Le Schneider non traité du Zeiss ne m'a pas convaincu, la version Tessar est vraissemblablement meilleure.
  • Le Riken équipant le Ricoh donne de très bons résultats en termes de contraste et de piqué.
  • Le Lomo risque de décevoir les "lomographistes": très peu de vignettage, couleurs respectées et piqué très correct sur l'exemplaire testé...

Accessoires

L'idée étant de voyager léger, seuls deux accessoires peuvent s'avérer utiles: un télémètre externe et éventuellement une cellule pour le Zeiss.

Le télémètre externe permet de régler
la distance avec précision. Cette photo
illustre les inconvénients liés à
l'emplacement de la griffe du Rollei

Cellule sur la griffe du Zeiss

 

 Transport

Certains appareils sont équipés d'une dragonne, bien rassurante.

Le Minox et le Balda peuvent se glisser dans un sac en cuir dédié.

Le sac T.P. en cuir du Minox

Très bien en toutes circonstances: une housse semi-rigide

 

Conclusion

Balda CE 35

Cet appareil produit également sous la marque Voigtländer Vito ne fait pas particulièrement honneur à ces noms prestigieux. Un "Made in Germany" sérigraphié en grandes lettres blanches se veut rassurant, mais la construction est globalement très légère. Les flashes de la marque, seuls à s'adapter, sont presque toujours hors service.
Si on ajoute l'absence de mode semi-auto et d'échelle de profondeur de champ, on obtient un bilan très mitigé.

Kiev 35A

Il s'agit d'une copie (non...) conforme du Minox 35 GL.
Si l'optique est correcte, tout le reste est décevant: fuites de lumière en provenance du dos mal ajusté, décharge rapide des piles due à une électronique défaillante, finition très approximative.

Amusant dans une vitrine pour comparaison avec l'original, mais décevant pour un usage photographique.

Lomo LC-A

Le Lomo est soutenu par un marketing efficace visant à en faire un objet-culte (l'appareil neuf quasi-identique au modèle ci-contre est proposé sans rire à 280 euros + port sur le site Lomography...).
A quelques dizaines d'euros sur une brocante (20 euros pour mon exemplaire avec le flash, plus 5 euros pour le revêtement), il devient une bonne affaire, avec des qualités optiques très correctes (mais peu lomographiques!)

Minox 35 GT

Le Minox 35 GT est assurément la référence en matière de compacts 24 X 36. Ergonomique, bien fini, doté d'une excellente optique avec échelle de profondeur de champ: tout pour plaire, sauf peut-être sa pile difficile à trouver, et l'absence de mode programme...

Minox 35 ML

Le Minox 35 ML est à mon avis ce qui se fait de mieux: aux qualités intactes du 35 GT, il ajoute un mode programme, et utilise une pile toujours disponible.

Moins courant que le 35 GL/GT, mais moins connu : il y a parfois des opportunités de se procurer ce maitre-achat à un bon prix.

Olympus XA 2

Version sans télémètre du légendaire XA, il partage avec lui la très bonne optique Zuiko à 4 lentilles, une esthétique plaisante et une qualité de fabrication qui a fait la réputation de la marque.

Les utilisateurs de flash devront choisir parmi les deux flashes dédiés, entre faibard et très faiblard...

Ricoh FF1

Clairement inspiré du Minox, ce Ricoh ne manque pas d'atouts: excellente ergonomie si on excepte la bague des diaphragmes, modes auto et semi-auto, objectif Rikenon fort correct... et prix souvent alléchant: une alternative à considérer.

Rollei 35

Le Rollei 35 compte autant d'inconditionnels enthouisiastes que d'utilisateurs décus par son ergonomie biscornue.

La finition est superbe, le Tessar excellent quoiqu'un peu long en focale (40 mm), pas de mode auto ou semi-auto mais en contrepartie la maîtrise totale de tous les paramètres de prise de vue: une autre approche du compact, à adopter en connaissance de cause.

Zeiss Ikon Ikonta 35

Du haut de sa soixantaine d'années, Papy Zeiss fait de la résistance et affiche de beaux restes.
Légèrement plus encombrant et sensiblement plus lourd que les autres appareils de ce comparatif,du fait de sa construction tout métal, il est conçu pour traverser les âges.
Tous les réglages étant manuels, il s'adresse davantage à des utilisateurs plus expérimentés, et sa focale de 45 mm peut s'avérer un peu longue: il représente cependant une alternative qui est loin d'être ridicule.

 

Vos contributions

Vous possédez un des appareils décrits, ou un appareil de cette catégorie (compact auto ou semi-auto sans télémètre format 24 X 36, "pocketable"): partagez votre expérience en remplissant ce formulaire, qui servira à alimenter cette page!  En mon nom, et en celui de tous les internautes : merci de votre collaboration!

    Jean-Marc Burtscher (Kiev 35 A)
    Je partage ton avis concernant le Zeiss Ikon Ikonta 35 , par contre j'ai eu plus de chance que toi avec mon Kiev 35A ( http://www.sovietcamera.fr/kiev35.htm ) qui fonctionne très bien malgré une finition qui n'a rien à voir avec le superbe Minox. (21/9/08)

    Floguill (Minox 35 GT)
    Le Minox 35 GT est vraiment un appareil attachant. Sa prise en main est aisée et son poids finalement plus important que l'on pourrait s'y attendre (qualité !). Toutefois sa coque "plastique" me donne une impression de fragilité... Le viseur est quant à lui relativement grand comparé à ce qu'on pourrait s'attendre avec un appareil de cette taille ; il est clair et le cadre est très précis : c'est un des points fort du Minox selon moi.
    Je crois que quand on accroche au Minox, cela devient rapidement passionnel, cela ne s'explique pas !
    (24/9/08)

    Sébastien (Ricoh FF-1 et autres)
    Le Minox 35 GT est en cours d'essais... à suivre.
    J'ai d'un autre côté testé le Ricoh FF1 (agréable, et très bonne optique, MAIS petite erreur dans l'article, à mon sens : il est programme ou manuel, comme le Lomo, pas priorité ouverture), l'Olympus  XA (super à l'utilisation, mais toutes les photos vont de mou à  flou... apparemment, les tolérances de fabrication sur cet appareil  sont assez larges...), le Lomo (photos
    molles à l'excès, du genre  Kodak de communion. Aucun intérêt.), le Zeiss Ikonta 35 (avec un  objectif Nettar, super net et contrasté : comme quoi...).Reste dans mes petites affaires à essayer un Vito (que je ne trouve  pas si différent, qualitativement parlant, du Minox) et un Rollei 35 , muni d'un Triotar. Mais ils risquent d'attendre encore assez  longtemps... (27/02/09)

    Luc (Minox 35EL)
    Je le trouve peu ergonomique (ma préférence irait plutôt au Olympus XA malgré son flash propriétaire) et peu pratique au niveau des piles.  Mon film d'essai était décevant, je crois que l'obturateur est devenu fort imprécis avec le temps.
    (15/01/10) 

    Luc (Olympus XA (/// note du webmaster : version avec télémètre de l'Olympus XA2 présenté ici///)
    J'ai une préférence pour les télémétriques et ce modèle est mon préféré (dans la gamme restreinte des télémétriques "pocketable").  Bonne optique, priorité à l'ouverture, petit, bien protégé sans risquer de perdre le sac ou le bouchon d'objectif, se glisse dans une poche de chemise ou le même genre de sac de ceinture que les APN modernes.  J'en ai deux et les utilise régulièrement.
    (15/01/10)

    jllprod (Kiev 35 A)
    Tous les Kiev 35 ne se valent pas : Le mien, acheté à un prix raisonnable, n'a jamais fait de caprice, ni manifesté de fuites de lumière. En outre, je trouve son objectif plus "péchu" que le Minox que j'ai eu précédemment. Détail rigolo, en lisant cet article, je l'ai ressorti de son étui alors qu'il n'avait pas servi depuis plusieurs années (depuis 2007 au moins)pour m'apercevoir que j'avais oublié d'en retirer les piles. C'est particulièrement idiot ... mais les piles sont encore bonnes, ce qui semble bien prouver que pour ça aussi, il y a de (très) bons numéros et de moins bons.
    (7/10/10)

    Saint-Oblas  (Minox 35 GT)
    J'ai eu l'occasion d'utiliser un Minox GT et un Minox GL; les deux ont en gros les mêmes défauts et qualités. La première qualité est bien sûr la taille, qui associée à l'abattant, permet un transport dans une poche d'anorak. La deuxième qualité est le piqué de l'objectif. Cela en ferait-il l'idéal en montagne: je l'avais cru; eh bien non! D'abord la petite taille des commandes les rend délicates à manipuler avec des gants ou même des doigts engourdis. De plus la cellule est nulle et se laisse berner facilement en cas de forts contrastes. Enfin un défaut extrêmement agaçant (et cela est arrivé aussi à bien d'autres): la nécessité d'avoir des piles impeccables, sinon on croit prendre et le film reste désespérément noir. Enfin pour l'anecdote, l'indication de vitesse est assez approximative. je ne garde donc pas un souvenir ému de ces appareils.
    (1/11/12)

    Saint-Oblas  (Rollei 35)
    J'ai utilisé avec un immense plaisir le Rollei 35 que j'avais offert à mon fils (pour un peu je ne voulais plus lui rendre). D'abord, la qualité de fabrication: je le trouve très beau, mais les goûts et les couleurs. Ensuite l'objectif est vraiment très bon (contraste). La cellule (modèle avec aiguille) donnait des résultats très corrects. Les gros boutons sur l'avant sont très faciles à manipuler et les indications très visibles.
    Par contre deux erreurs de conception:
    - nécessité d'armer avant de rentrer l'objectif; beaucoup d'exemplaires ont péri suite à une contre manouvre
    - et surtout la ridicule nécessité d'ouvrir pour changer la pile: là les techniciens de Rollei avaient dû boire un coup de trop.
    Malgré tout je l'aimais bien: un appareil sympa!
    (1/11/12)

    raemin  (Minox 35 ML)
    Le minox 35 ML est une machine à photographier. Ceux disponibles en occasion ont donc beaucoup d'obturation au compteur! Sur les 2 ML que j'ai achetés, il m'a fallu en passer par la case S.A.V. La première fois avec Ormaphot qui a réalisé un travail soigné, un peu cher (200€), mais avec un mauvais étalonnage de la cellule dans les hautes lumières.
    Désormais j'envoie mes appareils chez DAG Camera aux états unis avec des révisions allant de $20 à $85 et mes deux Minox sont de toutes les sorties.
    Pour les mises aux point compliquées on pourra tracer sur le dos de l'appareil des repères pour faire un "human rangefinder" (mot clef en anglais pour faciliter la recherche sur la toile) très précis.
    "http://tomchuk.com/misc/rf/"
    (13/06/14)

Les liens

Mes pages sur les Werra et sur le Diax.
Les pages de Lionel consacrées aux 24 X 36 compacts: 35mm-compact.com.
Les pages de la collection de Sylvain sur les Kiev , Lomo , Minox,  Olympus, Ricoh , Rollei et Zeiss
 

 

 

[Index][Présentation][Bricophoto][ Galerie][La collection][Liens][A vendre]
 

Copyright (c) 2010. Tous droits réservés.
pierre@dirapon.be